Le port du Cros de Cagnes accueillent encore aujourd'hui les barques traditionnelles

Le Cros de Cagnes, entre tradition et modernité

Le Cros de Cagnes, entre tradition et modernité

9h00 du matin, à la mi-juillet, règne un parfum de sérénité au Cros de Cagnes. Loin du tumulte des grandes agglomérations niçoise et antiboise, et du centre ville cagnois le petit village se réveille tranquillement au son de son clocher historique.

Le Cros de Cagnes, ancien royaume des pêcheurs

L’histoire de Cagnes sur mer, et plus particulièrement celle du Cros de Cagnes est intimement lié à la Grande Bleue. Il suffit de se promener aujourd’hui dans ce petit coin méridional pour percevoir toute l’emprise que la mer et ses pêcheurs ont pu avoir pendant plus de 2 siècles.

Le port du Cros de Cagnes accueillent encore aujourd'hui les barques traditionnellesC’est au début de XIXème siècle que les premiers italiens vont venir travailler sur les côtes cagnoises et s’installer définitivement. Le village se transforme et l’économie se construit solidement autour de la pêche. Les locaux modifient également leur habitude; beaucoup quittent l’arrière-pays et se rapprochent du littoral pour profiter de ce « nouveau marché ». Dans la deuxième partie du XIXème siècle, les pêcheurs affluent vers la baie du Cros, les premiers charpentiers italiens s’installent… La construction d’un lieu de culte en 1866, la chapelle Saint-Pierre, caractérise cette intégration réussie et la place primordiale accordée aux pêcheurs et à leur protection dans la société d’antan.

Autant de témoignages qui soulignent l’emprise de la mer dans le quotidien du village. C’est dans les années 20-30 que la pêche va connaître son apogée au Cros de Cagnes avec pas moins de 200 pêcheurs recensés. Le port crossois s’affirme et devient le premier port des Alpes-Maritimes. Les installations s’améliorent également avec la création d’un port abri en 1939…

Entre tradition et modernité

Les années passent et la pêche va occuper une place moins prépondérante dans l’économie du village. Le poisson se fait plus rare,Promenade à Cagnes sur mer avec visite de La Chapelle du Cros le métier se fait plus dur, la concurrence se multiplie, les « vrais pêcheurs » disparaissent un à un…  et la relève n’est pas au rendez-vous. L’économie se diversifie et le tourisme séduit de plus en plus. La transition est progressive mais inévitable. 200 ans après sa création, le Cros de Cagnes demeure un petit port avec une dizaine d’irréductibles amoureux de la pêche. Il suffit de faire une ballade très matinale sur la promenade de la plage pour admirer ces pêcheurs relever à la main les filets… ou venir en soirée scruter les embarcations pêcher à la lampe pour ramener la célèbre poutine cagnoise. Le tout dans un respect des transitions d’antan. On vend encore le poisson sur le marché au retour de la pêche au port-abri du Cros. Les voiles latines ainsi que les associations de rameurs cagnois renforcent l’attachement du Cros à son patrimoine.

La restauration de la chapelle en 2006-2007, la fête annuelle de la Saint-Pierre au début du mois de juillet et les nombreuses manifestations organisées par l’association des pêcheurs Amicale San Peïre dei Pescadou dou Cros permettent d’ancrer ce petit coin de Côte d’Azur entre tradition et modernité.

Le Cros de Cagnes, lieu incontournable du tourisme azuréen

Niché entre les très célèbres voisins niçois et antibois, le petit village du Cros de Cagnes a su tirer son épingle du jeu et se faire une Statue en bronze représentant une muse en équilibre avec la mer et les plages de galet en fond place au soleil. Devenu l’un des quartiers les plus prisés du littoral des Alpes-Maritimes, le Cros de Cagnes a su profiter de la rénovation de son bord de mer. Les oeuvres sculpturales ont embelli le littoral. L’arrivée de 6 nouvelles plages privées, l’ouverture de nouveaux restaurants et glaciers associés aux établissements emblématiques du quartier ont permis d’accueillir de la manière des façons les visiteurs toujours plus nombreux. Les hôteliers du bord de mer comme le Motel Ascot ont su offrir une qualité de réception digne de ce petit coin de paradis.

Le menu est riche et varié au Cros de Cagnes: profiter du soleil sur un transat de la Spiaggia, déguster une glace en famille chez Zozo, manger une pizza au Saint-Pierre, voyager dans un petit coin d’Italie chez Gusto ou encore découvrir le dernier petit resto à la mode A l’ombre du Pin. Il ne vous reste plus qu’à vous déplacer pour profiter de ce quartier atypique où règne encore un « esprit village ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back to Top